Imprimer
Commentaires
Droits de replantation

La filière Cognac satisfaite du règlement européen Omnibus

Publié le 16/05/2017 - 12:06

Début 2016, la réforme des autorisations de plantation avait bousculé le vignoble de Cognac, et l’affaire des "vautours" du cognac avait montré l’urgence à cadrer les modalités de plantation de nouvelles parcelles. Si un accord a été trouvé par filière cognac et le ministère de l’Agriculture fin février 2017, le vignoble de cognac a su faire valoir ses intérêts devant la commission agricole du Parlement européen début mai.

 

Sollicités par le BNIC et ses partenaires (UGVC - Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac, SMC - Syndicat des Maisons de Cognac, CNAOC), les députés européens, qui ont approuvé à une large majorité la proposition de règlement relatif aux règles financières applicables au budget général de l’Union (omnibus), ont soutenu la filière Cognac afin que : " les vins aptes à la production d’eaux-de-vie de vin sous Indication Géographique (IG) puissent se prévaloir des dispositions relatives aux autorisations de plantations de vigne prévues pour les vins d’Appellation d’origine protégée (AOP) et d’Indication géographique protégée (IGP), dont la restriction à la replantation", indique hier un communiqué du BNIC.

Pour être définitif et entrer en vigueur, le règlement « omnibus » devra encore passer par l’étape du trilogue (discussions entre le Parlement Européen, le Conseil et la Commission Européenne) qui commencera début juin, pour un accord en novembre.

Si les professionnels du Cognac se félicitent du franchissement de cette étape clé, ils restent pleinement mobilisés pour obtenir une modification de l’Organisation commune de marché (OCM) dans les mois à venir.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière