Imprimer
Commentaires
Réchauffement climatique

Matériel végétal : une solution d'avenir?

Publié le 20/12/2013 - 16:35

 Hausse des degrés alcooliques, contraintes hydriques et décalage entre la maturité phénolique et la maturité technologique. Voici  trois contraintes actuelles auxquelles doit faire face le vignoble languedocien.

Toutes ne sont pas imputables exclusivement au changement climatique. Néanmoins, les paramètres climatiques comme les précipitations et les températures entrent en jeu en modifiant les conditions d'évapotranspiration potentielle. 

Tels ont été les propos introductifs de Laurent Audeguin, le responsable du service sélection et R&D du pôle matériel végétal de l'IFV, lors d'une conférence organisée par l'AOC languedoc. Le syndicat avait cette année choisi le thème: "changement climatique: évolution et adaptation du vignoble languedocien".

D'après certaines estimations, à l'horizon 2100, la phénologie de la vigne sera avancée de 40 jours maximum. La maturité sera atteinte en période estivale, quand la vigne est  la plus soumise au stress hydrique et thermique. Cela aura des effets notoires sur les concentrations en sucres, l'acidité, les polyphénols et les arômes.

Loin de vouloir absolument empêcher toute modification du profil des vins dans l'avenir, les intervenants de la conférence ont plutôt proposés des pistes d'adaptation. Pour Laurent Audeguin:

Le matériel végétal peut être considéré comme une variable d'ajustement.

L'introduction de cépages secondaires ou accessoires est une possibilité selon le chercheur.
 

En blanc, les cépages d'intêret pourraient être:

  • bourboulenc: maturité tardive, peu sensible à la sécheresse, faible degré d'alcool,
  • clairette: supporte bien la contrainte hydrique, mais faible acidité,
  • vermentino: supporte bien la contrainte hydrique,
  • picpoul blanc: apporte de l'acidité.

En rouge, le représentant de l'IFV propose:

  • rivairenc: maturié tardive, tolérance à la sécheresse. Donne des vins légers,
  • picpoul noir: peu de sucre, mais peu de couleur,
  • counoise: peu sensible à la sécheresse,
  • morrastel: peu sensible à la sécheresse, degré alcoolique faible. Le cépage d'origine espagnole est autorisé pour l'AOC languedoc.

Les gains sur le degré d'alcool avec les cépages secondaires sont estimés par Laurent Audeguin à la hauteur suivante:

  • blancs: de -1,5° à -2°,
  • rouges: de -1° à -1,5°,

Avec les cépages, le choix du porte-greffe pourrait être un seconde variable d'ajustement. Quelques pistes:

  • 420A: tardivité,
  • rupestris du Lot: tardivité et peu sensible à la contranite hydrique,
  • 196-17 Cl: peu sensible à la contranite hydrique adapté au sols acides,
  • 41B: tardiveté et tolérant au calcaire actif,
  • 1103P: productivité et peu sensible à la contranite hydrique.

Les porte-greffe pourraient, quand à eux, permettre de réduire le degré d'alcool de -1 à -1,5°.

D'autres pistes sont encore à étudier: les cépages et porte-greffe étrangers et pourquoi pas la sélection massale.

Vous allez planter. Vos choix de matériel végétal prennent-il en compte le réchauffement climatique? Trouvez-vous les cépages que vous souhaitez?

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière