Imprimer
Commentaires
Maladies du bois

L’esca ne serait pas d’origine fongique !

Publié le 29/10/2012 - 16:52

Cela a fait l’effet d’une bombe dans l’amphithéâtre de Reims où se déroulait le congrès de la Fédération française de la pépinière viticole. Valérie Hofstetter, chercheuse suisse à la Station de recherche Agroscope Changins, a annoncé que l’esca ne serait pas dû à des champignons !

Pour elle, les champignons habituellement mentionnés comme étant la cause de cette maladie ne coloniseraient que du bois déjà mort. Ils ne seraient pas à l’origine de leur nécrose, et ne seraient donc pas les responsables de la mortalité des pieds. Elle étaye son discours de chiffres et de résultats, récoltés durant huit ans de recherche. Le nombre de champignons serait quasi similaire sur un pied sain et sur un pied malade ; ces champignons ne seraient pas invasifs. Elle ose même mettre en doute l’efficacité de l’arsénite de sodium sur la maladie.

Ce produit ne faisait que réduire la sévérité des symptômes, analyse-t-elle. Il ne diminuait pas la mortalité.
 

Valérie Hofstetter avance d’autres origines : pour elle, l’esca pourrait être provoquée

par des causes physiologiques, par des bactéries, comme semble le penser Pascal Lecomte, un chercheur français, ou encore serait lié au génotype de la plante. Pour moi, cette dernière hypothèse est la plus probable. Des déficiences génétiques de certains individus pourraient être la cause, ce qui expliquerait que certains cépages soient beaucoup plus touchés que d’autres.
 

Les réactions n’ont pas manqué de fuser dans la salle. Si la plupart des pépiniéristes présents au congrès s’accordaient sur une origine non fongique de la maladie, ils sont beaucoup plus sceptiques sur l’absence d’efficacité de l’arsénite. Par ailleurs, la plupart restent convaincus que ces champignons jouent un rôle secondaire dans le développement de l’esca. Mais tous sont heureux de cette étude qui, selon eux, ouvre de nouvelles pistes de recherche.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette étude ? N’hésitez pas à nous poser vos questions en direct, et nous les transmettrons pour vous à la chercheuse.
Pour en savoir plus : téléchargez le communiqué de presse de l'année dernière en format .pdf.
 
Ils en parlent aussi :
Springer RD, What if esca disease of grapevine were not a fungal disease?

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière