Imprimer
Commentaires
Vendanges 2015

Tour de France viticole au 20 juillet

Publié le 28/07/2015 - 18:17

Selon les premières prévisions établies au 20 juillet 2015 par le Service de la Statistique et de la Prospective, la récolte de vin 2015, estimée à ce stade à 46,6 millions d'hectolitres, serait très légèrement inférieure à celle de 2014. Ces estimations sont encore très provisoires au regard de l’incertitude entourant l’évolution de la sécheresse en cours et seront affinées lors des prochaines semaines.

Mais où en était-on dans les régions viticoles françaises en date du 20 juillet ?

Voici quelques informations fournies par l'Agreste.

En Champagne, la contrainte hydrique ralentit la croissance de la vigne. La pression de l’oïdium est forte. Le vignoble possède quelques jours d’avance sur la moyenne décennale.

En Bourgogne et Beaujolais, le vignoble a atteint le stade fermeture de la grappe et début véraison. L’oïdium est signalé m ais maîtrisé en Bourgogne. Pour l’heure, les réserves hydriques sont favorables en Bourgogne mais un stress hydrique a débuté en Beaujolais, où la production s’annonce inférieure à la moyenne des 5 dernières campagnes. Ponctuellement, la canicule conduit à de l’échaudage de baies et au dessèchement de grappes. Le potentiel de production devrait reculer comparé à la récolte 2014 mais rester supérieur à la moyenne quinquennale.

En Alsace , l’épisode caniculaire de début juillet a causé un stress hydrique sur les parcelles de jeunes plants ou en sols légers. La production se replierait sur un an et par rapport à la moyenne 2010-2014.

En Savoie, les conditions sèches permettent la préservation de l’état sanitaire du vignoble.

Dans le Jura, la pression de l’oïdium est très forte. Le potentiel de ces deux départements est pour l’instant prévu au- dessus de celui de 2014.

Dans le Val de Loire, l’état sanitaire du vignoble est très bien préservé, conséquence des fortes chaleurs. Mi-juillet, en Pays de la Loire, la rés erve hydrique des sols n’est pas trop entamée et le développement normal des baies - le stade fermeture de la grappe est fréquemment atteint - laisse envisager une récolte dans la moyenne.

Dans les Charentes, l’Ugny blanc a atteint le stade fermeture de la grappe. Le débourrement a été moins important qu’en 2014 et la floraison s’est étalée dans le temps. La pression du mildiou et du black rot est forte, consécutive à l’alternance de périodes de fortes précipitations et de chaleur. Le potentiel de production pourrait être inférieur à celui de l’année précédente.

Dans le Bordelais, le stade de fermeture de grappe et début de véraison est atteint. La vigne est en avance de 10 jours environ comparée à l’année précédente. La floraison s’est déroulée dans des condi-tions favorables. Les foyers initiaux de mildiou et de black rot ont été assainis en début d’été, grâce aux conditions caniculaires.

Dans le reste du Sud-Ouest, une avance de végétation de 15 jours est relevée par rapport à 2014. Les vendanges pourraient démarrer en août. A la mi-juillet, la vigne ne souffre pas dans l’ensemble de la sécheresse car les sols avaient été bien rechargés au printemps. Le potentiel de production devrait dépasser le niveau de 2014.

En Languedoc-Roussillon, malgré des températures élevées depuis le début de l’été, le stress hydrique ne se manifeste pas encore, grâce à une bonne recharge des sols en eau jusqu’en juin. Ces chaleurs laissent entrevoir des vendanges précoces. Une pression inhabituelle concerne le black rot, surtout dans le Gard alors que les autres maladies sont peu menaçantes. La sortie de grappe (boutons floraux) et la floraison se sont déroulées normalement sur l’ensemble des cépages. Malgré des dégâts localisés (gelées dans l’Aude, orages et vents violents en Roussillon), le potentiel de production pourrait être supé rieur à celui de 2014.

Dans le Sud-Est, la floraison est survenue dans des conditions favorables. La production s’annonce prometteuse, surtout en région PACA mais les effets de la sécheresse sur le vignoble commencent à apparaître. Les vendanges pourraient être précoces, notamment dans le Var. La prévision présente une incertitude importante à ce stade.

En Corse, les sorties de grappes et la floraison ont été généreuses. La production s’annonce importante.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière