Imprimer
Commentaires
Viticulture

Pas de produits miracle en bio pour la flavescence dorée

Publié le 09/02/2018 - 16:34

A ce jour, selon la Chambre d’agriculture de Provence Alpes Côte d’Azur, la lutte contre la cicadelle vectrice de la flavescence dorée en agriculture biologique passe encore par l’application de pyrèthre (Pyrévert ou Greenpy). Selon les techniciens, c’est la solution la plus efficace. Elle doit être accompagnée de pratiques culturales et de prophylaxie (plantation de matériel sain traité à l’eau chaude, arrachage des plants malades, brûlage des sarments de l’année et des bois de deux ans, épamprage systématique avant les traitements larvicides au pyrèthre). Les traitements ovicides (huiles blanches de pétrole) sont à appliquer en cas de forte infestation. Les tests à base de kaolinite calcinée seraient positifs mais trop onéreux (quatre traitements à 200 kg/ha) pour être utilisables. Enfin, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail) a montré un effet significatif des produits à base d’huile essentielle d’orange douce (Limocide, Essen’ciel) uniquement sur la cicadelle des grillures de la vigne et la cicadelle blanche  et non sur la vectrice de la flavescence dorée.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière