Imprimer
Commentaires
Un choix de taille, en partenariat avec Infaco

Contre le gel de printemps, il pratique la taille tardive en deux passages

Publié le 23/03/2022 - 11:04
par Infaco

En Bourgogne, le gel de printemps touche régulièrement le vignoble. En 2021, la région a fait partie des zones les plus impactées. Sur les Côtes de Beaune et de Nuits, la plupart des parcelles ont perdu 50% des bourgeons à cause du gel. 

Franck Roumier et son père Laurent se sont lancés dans la taille tardive. Deux modalités sont testées pour cette campagne:

  • une taille tardive en deux étapes, mi-janvier et courant mars
  • une taille tardive mi-mars 

 

Le but de la taille tardive, notamment sur un cépage assez précoce comme le chardonnay, est de retarder le débourrement des bourgeons pour éviter les dégats dûs au gel. 

La taille tardive en deux étapes permet aux vignerons bourguigons de gagner du temps. Elle permet de débarasser la vigne des bois non productifs pour le millésime 2022. Mi-janvier, ces bois sont taillés et tirés. En mars, il ne reste plus qu'à tailler la baguette et les coursons. 

Sur quelques ares, Franck et Laurent Roumier réalisent la taille tardive en une seule fois. 
 

C'est la première année que nous réalisons la taille tardive en mars.

Nous recherchons la modalité la plus efficace contre le gel et la plus adaptée aux contraintes logistiques du domaine.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière