Imprimer
Commentaires
Vie de filière

La bataille entre Jurassiens et Corréziens vient de se terminer

Publié le 08/11/2019 - 14:26

Certains se réjouissent, d’autres non. La bataille judiciaire entre Jurassiens et Corrézien vient de se terminer. Et ces derniers viennent de gagner. Le Conseil d'Etat valide définitivement l'AOC « Vin de Corrèze ». En 2014, la Société viticole du Jura avait obtenu du Conseil d'Etat que les Corréziens ne puissent plus utiliser la mention « vin paillé » sur leurs bouteilles. Les Jurassiens ont alors obtenu gain de cause et le Conseil d’État a alors interdit la mention sur les bouteilles corréziennes. Une décision que les Corréziens ont finalement choisi de contre-attaquer en constituant en 2017 une Appellation d'origine contrôlée (AOC) Corrèze leur donnant le droit de produire du vin de paille. Une reconnaissance que la Société de viticulture du Jura a à nouveau contesté devant le Conseil d’Etat.

La chambre d’agriculture de Corrèze qui félicite les viticulteurs reporte ainsi les conclusions du Conseil d'État: «

En premier lieu, il ressort des pièces du dossier que le cahier des charges de l’AOC « Corrèze » homologué par l’arrêté attaqué comporte au X de son chapitre Ier, d’une part, une description des facteurs naturels, en particulier de la géomorphologie et du climat des zones concernées, ainsi que des développements, au titre des interactions causales, sur la qualité et les caractéristiques spécifiques des vins résultant de ce milieu géographique, notamment de l’exposition des terrains au sud de la montagne limousine et des conditions climatiques favorables à la pratique du séchage naturel des fruits. Ce cahier des charges comporte, d’autre part, outre le rappel des étapes historiques du développement de la vigne depuis l’époque gallo-romaine dans l’aire concernée et des techniques traditionnelles de fabrication du vin « paillé » dans cette zone, des indications relatives aux facteurs humains propres à la viticulture dans l’aire concernée, qui assurent les caractéristiques et la qualité décrites de l’appellation et qui tiennent notamment aux choix des cépages adaptés au terroir local et à la conduite de la vigne, ainsi que, s’agissant du vin de paille, aux techniques spécifiques employées, qui sont détaillées dans les parties prescriptives du cahier des charges. 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière