Imprimer
Commentaires
Vigneron du mois - Argentine

Pour désherber mécaniquement les vignes, la mécanisation modifie les montages de goutte-à-goutte

Publié le 02/02/2022 - 09:45

La véraison a commencé. Dans un peu moins d’un mois, les vendanges vont débuté. Ce millésime aura été particulièrement pluvieux. Cette singularité a entraîné une augmentation du nombre de traitements antimildiou. Nous avons réalisé cinq passages de cuivre sur les rouges et trois sur les blancs. D’habitude, nous sommes plutôt à un ou deux passages à 400 g/ha.

Cette pluie est tout de même la bienvenue pour solubiliser les engrais organiques que nous apportons tous les ans dans un sillon localisé à proximité des pieds. Mais pour être moins tributaire du climat, nous menons une expérience originale pour laquelle nous repensons le système d’irrigation.

Toutes les vignes de la bodega Piedra Negra sont équipées de goutte-à-goutte au niveau du rang. Avec ce montage, le bulbe d’eau est en contact direct avec le système racinaire de la vigne. La contrepartie est que les adventices se développent particulièrement bien sous le cavaillon. Pour limiter leur développement, jusqu’à présent nous comptions sur les moutons et les rotofils. Mais les premiers sont sortis des parcelles au débourrement et les seconds ne font que couper la partie végétative des herbes. Par ailleurs, et c’est une évidence, l’usage des rotofils dépend de la main-d’œuvre salariée. Or, en Argentine aussi, les recrutements temporaires sont de plus en plus compliqués. Les ouvriers privilégient, logiquement, les travaux les plus rémunérateurs comme la récolte de l'ail ; le salaire est jusqu’à cinq fois plus élevé.

La mécanisation des travaux est donc de plus en plus nécessaire, notamment le désherbage sous le cavaillon. Nous sommes équipés d’interceps à brosse métallique Naturagriff ; le seul système qui, a ma connaissance, fonctionne sur nos sols granitiques. Néanmoins, tous les 1,5 ha il faut refaire les brosses tant le sol est dur et abrasif ! Mais c’est la meilleure solution à disposition.

Pour passer ces brosses, le fil d’arrosage ne peut pas rester au sol. Donc, nous avons eu l’idée de le décaler de 30 cm dans le rang, là où se trouve l’engrais organique. Il suffira de remettre le fil dans le rang au moment où le scalpeur distributeur d’engrais passe dans la vigne.

Cette technique a été mise en œuvre sur un hectare cette année dans les vignes de 3 mètres. Selon les résultats, nous la déploierons sur plus de surface l’année prochaine.

Thibault Lepoutre est le responsable du domaine argentin de François Lurton. Dans un pays réputé pour ses vins rouges, les vins blancs ont une place importante sur les 136 ha de vignes que compte la bodega Piedra Negra certifiée bio.

Article paru dans Viti Leaders de février 2022

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière