Imprimer
Commentaires
Nouveaux cépages

Val-de-Loire : l’intégration des cépages résistants dans les IGP et AOC avance

Publié le 26/11/2018 - 10:01

Lors des Rendez-vous Techniloire 2018, une table ronde a porté sur l’arrivée des nouveaux cépages résistants chez des vignerons. Pour le pépiniériste Miguel Mercier, les producteurs de plants sauront répondre à la demande en termes de nouveaux cépages, « même s’il est difficile pour le moment d’anticiper l’évolution des besoins. Les vignerons auront peut-être à terme à choisir entre le terroir et le zéro phyto. Les nouvelles variétés résistantes s’apparenteront peut-être, comme en arboriculture, à des variétés qui se succèderont tous les dix ans, avec des effets de mode. Beaucoup de défis vont être à relever, mais avec aussi un avantage pour les pépiniéristes, d’avoir des vignes américaines plus faciles à greffer. »

Au niveau des IGP, la réglementation communautaire permet dès aujourd’hui d’intégrer ces cépages résistants, à la différence de l’obligation 100 % Vitis Vinifera des AOC, a évoqué Lucie Chassevent, directrice du syndicat des Vins IGP du Val-de-Loire : « En IGP Val-de-Loire, l’intégration de nouveaux cépages a été actée en juin dernier lors de notre AG. Nous avons constitué un groupe de travail avec l’appui de l’IFV pour déterminer les variétés les plus pertinentes, d’un point de vue agronomique et organoleptique. »

Pour les AOC, Philippe Brisebarre, représentant l’INAO, a indiqué que l’institution s’était mise en ordre de marche pour que les cépages résistants puissent être intégrés à terme dans les cahiers des charges, sous le vocable de « variétés d’intérêt à fin d’adaptation », si les vignerons via leurs organismes de défense et gestion en font la demande. Trois limites sont toute fois évoquées : moins de 5 % de l’encépagement de l’exploitation, moins de 10 % de l’assemblage final d’un vin, et aucune communication autour de ces nouveaux cépages, notamment sur l’étiquetage, « pour rester dans le cadre historique et traditionnel de nos appellations ».

Des débats entre vignerons ont d’ailleurs eu lieu dans la salle, quant à l’information du consommateur sur ces cépages résistants.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière