Imprimer
Commentaires
Fédération des vignerons indépendants de Paca

Les caves particulières se tournent vers l'export

Publié le 17/07/2015 - 14:45

Le 16 juin dernier, la Fédération des vignerons indépendants de Paca organisait une restitution de son enquête commanditée début 2015 au cabinet ABSO Conseil. Au coeur de cette étude: les caves particulières de la région Paca, de leur stratégie de production à leur stratégie de commercialisation sans oublier leur projet de développement.

En région Paca, elles sont près de 1 300 et génèrent environ 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. Comme l’a souligné Didier Simonini, le président du syndicat:

"Il s’agit de confirmer, chiffre à l’appui, le poids économique des caves particulières en Paca."

En tout, 215 témoignages recueillis. Un échantillon qui permet tout de même de faire ressortir des typologies et des tendances.

Des chiffres d’affaires compris entre 9 900 € et 20 000 €/ha

D’après l’étude, les deux tiers des caves particulières interrogées possèdent une surface de vignes inférieure à 40 ha. En moyenne, elles embauchent un salarié permanent et quatre salariés saisonniers par tranche de 20 ha.

Le chiffre d’affaires moyen dans la région s’élève à 15 500 € l’hectare par exploitation, avec des différences notables selon les types de vin produit: 20 000 €/ha pour les exploitations 100% AOP, 9 900 €/ha pour les exploitations IGP/VSIG et 10 100 €/ha pour les exploitations mixtes.

La vente au caveau reste une priorité

Côté commercialisation, les stratégies de vente directe restent prioritaires dans la région: 96% des caves particulières interrogées s’y engagent.

Si l’on zoome sur les différentes pratiques, la vente au caveau remporte l’ensemble des suffrages chez les vignerons enquêtés: la moitié compte la développer prioritairement à l’avenir. 55% se déplacent également sur des Salons et 58% pratiquent la vente à distance, une stratégie qui prend de l’essor.

La vente en grande distribution, de son côté, n’a pas vraiment le vent en poupe: 31% utilisent ce débouché mais seulement 4% souhaitent s’y impliquer davantage à l’avenir.

Se renforcer davantage à l’export

 De même pour la vente CHR-Trad: même si 80% des répondants la pratique, elle ne représente que moins de 20% des ventes pour 70% d’entre eux.

Le poids de l’export reste encore assez faible dans les ventes des caves particulières de Paca (moins de 20% pour 50% des interrogées). Pour autant, l'export représente un enjeu stratégique fort que les vignerons souhaitent développer prioritairement, pour la grande majorité d’entre eux.

À l'issue des résultats qui présentent aussi les stratégie de production et d'investissement, l'étude dévoile quatre profils-types de vignerons en Paca.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans Viti Leaders n°409, qui paraîtra fin août.
Pour vous abonner RDV sur www.kiosque-atc.com/viti
Pour commander des anciens numéros : www.mon-viti.com/contact

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière