Imprimer
Commentaires
Yanmar

Un pulvérisateur autonome chenillard testé en Champagne

Publié le 13/12/2021 - 09:20

Cet article de Viti Les Enjeux de décembre 2021 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

À l’occasion du Salon Viteff, qui s’est déroulé en octobre à Épernay, l’entreprise japonaise Yanmar a présenté le prototype de son robot chenillard enjambeur. L’engin est doté d’un moteur thermique essence ,« pour limiter le poids et l’encombrement du robot », indique Junko Buguet, chef de produit du robot dénommé YV01. Avec une puissance de 27 ch et un réservoir de 19 litres, l’autonomie du robot au travail est de 4 heures. Dans les vignes étroites de Champagne, à une vitesse bridée pour le moment à 4 km/h, le robot japonais peut parcourir 1 ha en deux heures. Le débit de chantier par cycle est donc de 2 ha.

En complément des enjambeurs

Le robot supporte une pente jusqu’à 45 degrés et corrige un dévers maximal de 19%. Il sera particulièrement bien adapté aux parcelles inaccessibles avec des tracteurs enjambeurs. « Le robot YV01 est à penser comme une solution complémentaire aux enjambeurs dans le parc motorisé d’un domaine », indique Junko Buguet.

Le prototype du robot YV01 est dès à présent présenté avec un système de pulvérisation. À chaque passage, le robot traite deux rangs (un rang complet et deux demi-rangs). La voûte du prototype permet à ce jour d’entrer dans des vignes de moins d’1,4 mètre de haut. La cuve a une capacité de 200 litres. Le choix de l’entreprise s’est porté sur la pulvérisation électrostatique qui utilise la différence de charge électrique entre la bouillie et les feuilles pour optimiser la qualité de couverture.

Concernant le guidage, le robot utilise un GPS-RTK dans les parcelles préalablement cartographiées. Pour affiner sa position dans le rang, le robot est équipé d’un capteur Lidar. Cet équipement permet aussi au robot de détecter des obstacles.

Pour répondre aux enjeux sécuritaires, Yanmar préconise la présence obligatoire d’un opérateur à proximité du robot. La société japonaise a par ailleurs programmé le robot pour qu’il s’arrête lorsqu’il se trouve à plus de 500 mètres du Smartphone télécommande porté par l’opérateur.

Yanmar s’installe en France

Le lancement commercial de YV01 est prévu pour 2023. « Nous proposerons une première série de 30 robots pulvérisateurs à un prix inférieur à 100 000 euros. La distribution des robots et le service après-vente se feront dans un premier temps par Yanmar France, dont le siège vient de s'installer à Épernay. Un réseau de distributeurs spécialistes des vignes étroites prendre le relai ensuite », indique Junko Buguet.

Regard de vigneron. Michel Jacob, vigneron propriétaire des champagnes Serge Mathieu à Avirey-Lingey dans l’Aube, a mis à disposition ses vignes pour l’entreprise Yanmar. Le robot YV01 a circulé dans les parcelles les plus difficiles de l’exploitation de 18 ha. « C’est un robot très abouti. Il s’est montré performant dans des vignes enherbées, en pente, sur un sol humide et dans des tournières en pointe. Cette technologie a un avenir dans les domaines, associée par exemple à des panneaux UV comme le propose actuellement UV-Boosting. Si je m’en réfère aux résultats obtenus sur mon domaine cette année, la stimulation des vignes par les UV permet de diminuer les dégâts de mildiou et de gel. La stimulation UV se fait en préventif. Il n’y a pas d’urgence à passer dans la journée contrairement à la pulvérisation. Au regard du très faible débit de chantier des robots, les deux technologies UV et robot me semblent vraiment compatibles. »

Pour aller plus loin: vous pouvez relire l'article "Cuivre et soufre par drone sur les vignes champenoises Serge Mathieu", paru dans Viti de mai-juin 2021 et disponible en ligne sur www.mon-viti.com.

 

Article paru dans Viti Les Enjeux de décembre 2021

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière