Imprimer
Commentaires
Paul Mas

« La HVE est une certification porteuse à l’export »

Publié le 17/04/2019 - 14:42

La demande en vin « sustainable » ou développement durable évolue de manière croissante en Amérique du Nord. Dans ce cadre, la démarche française HVE peut avoir une place à prendre. « Quand je fais des présentations aux États-Unis, j’ajoute toujours une slide sur les indicateurs HVE du vignoble, explique Guillaume Virsolvy, en charge des ventes Amérique du Nord pour les domaines Paul Mas, dans le Languedoc. Le logo en lui-même n’est pas connu, c’est l’explication de la démarche qui est importante. »

Pour lui, les Américains ont déjà ce type de certification, notamment en Californie et ils transposent la HVE à leur propre système pour comprendre la démarche. « Avec la concurrence sur les prix, il faut pouvoir raconter une histoire. C’est ce que nous faisons avec la HVE au fil des pratiques environnementales mises en place sur le vignoble », analyse-t-il.

Au Québec, la certification est prise en compte de manière plus concrète par la Société des Alcools du Québec (SAQ). « Le monopole a intégré la HVE dans les critères environnementaux de sélection à l’import, relève Vincent Virsolvy. Ces aspects sont de plus en plus pris en compte pour promouvoir le développement durable. »

 

Article paru dans Viti Leaders d'avril 2019

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière