Imprimer
Commentaires
Conjoncture

Production française viticole estimée à 42,2 millions d'hectolitres en 2019

Publié le 08/10/2019 - 11:08

Selon les estimations établies au 1er octobre 2019, la production viticole française s’établirait, en 2019, à 42,2 millions d’hectolitres, soit un niveau inférieur de 14% à celui de 2018 et de 7% à celui de la moyenne des cinq dernières années, apprend-on dans le dernier bulletin Agreste du Ministère de l'agriculture. Le gel localisé de printemps, la coulure, le millerandage, puis la canicule et la sécheresse estivale concourent à la diminution de la production. Les vendanges, qui ont débuté en septembre dans la plupart des vignobles, se sont déroulés dans des conditions sanitaires favorables. Ces chiffres sont des estimations en attendant la fin des vendanges dans toutes les régions.

Par région

En  Champagne : l’échaudage,  conséquence  de  la  canicule,  a  touché 10 % des surfaces du vignoble, ce qui a conduit à un fort millerandage. Les intempéries de printemps (gel et grêle) n’ont eu qu’une faible incidence sur la production du bassin.  La production est prévue en baisse sur un an.

En Bourgogne, la sécheresse estivale conduit à revoir la production à la baisse. Le gel dans le Mâconnais, la grêle dans le Chalonnais, la coulure et le millerandage ont   frappé   le   vignoble.   La   Saône-et-Loire   est   le département le plus touché, avec de petites grappes et des   raisins   de   petite   taille.  
En Beaujolais, le millerandage puis la grêle et l’échaudage ont touché le vignoble.    La    production    du   bassin    Bourgogne- Beaujolais est prévue en nette baisse par rapport à la  moyenne quinquennale.
En Alsace, où la vendange n’était pas terminée au moment de rédiger ce bilan : la coulure  et  la  sécheresse  ont  touché  le  vignoble.  La production est  prévue  en baisse comparée à celle de 2018.
En Savoie,  la  récolte  a  commencé  le  18  septembre, dans de bonnes conditions sanitaires.
Dans le  Jura,  le gel a causé des pertes élevées au vignoble.  
Dans   le  Val   de   Loire, le   gel   printanier   puis   la   coulure,   le  millerandage,   l’échaudage   et   la   sécheresse   ont  entamé le potentiel de production, notamment en Pays  de Loire. L’état sanitaire du vignoble est préservé. La production  est  prévue  en  baisse  par  rapport  aux  années précédentes. 
Dans les  Charentes, les vendanges ont débuté vers la mi-septembre. Le gel puis la coulure et le millerandage. L’aspect  sanitaire est préservé.
Dans le  Bordelais, la canicule accentue  les  baisses  de  rendement.  Une  partie  du vignoble est impactée par le gel de printemps ou par la  grêle.  La  production  serait  inférieure  à  celle  de  2018.
Dans  le  reste  du  Sud-Ouest la  sécheresse  amoindrit  les  rendements,  notamment  dans  le  Gers.  Les  différents  épisodes  climatiques  (gel,  coulure  et  grêle au printemps, puis canicule en été) ont pénalisé le  potentiel  de  production  de  nombreux  vignobles. L’état sanitaire du vignoble est satisfaisant.
En Languedoc  et  Roussillon,  la sécheresse dans la plupart des départements conduit à revoir à la baisse la production,  estimée  inférieure  à  celle  de  2018  et  à  la  moyenne quinquennale.  La  production  du  Gard  est  celle  qui  chute  le  plus,  alors  que  celle  de  l’Aude  est  la  moins  impactée, avec des précipitations estivales bénéfiques à  l’Ouest  du  département.  Les  épisodes  caniculaires ont  occasionné  des  grillures  sur  grappes  avec  des  pertes de production, essentiellement dans le Gard et l’Hérault. Le gel a touché fortement la plaine gardoise au printemps. 
Dans  le Sud-Est,  la  production  est revue   à   la   baisse   depuis   août   en   raison   de l’accentuation   de   la   sécheresse,   notamment   en  Ardèche.  La  production  est  cependant  prévue  proche  de celle de 2018, mais inférieure au niveau moyen.
En Corse,   malgré   des   précipitations   tardives,   la  sécheresse et le millerandage entament la production.

L'intégralité du bulletin de l'Agreste, du ministère de l'agriculture et de l'alimentation en ligne via ce lien : http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/2019_145inforapviticulture.pdf

 
 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière