Imprimer
Commentaires
Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac

Limitations de plantation et plan national stratégique pour le climat

Publié le 21/10/2019 - 10:47

Le 18 octobre, les comités régionaux de l’Inao et les conseils de bassins viticoles Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac ont donné un avis favorable aux demandes de limitation des plantations nouvelles de vignes. Ainsi, la croissance de ces vignobles serait limitée en Gironde, à 150 hectares pour la majorité des AOP (Appellation d’origine contrôlée) et 25 hectares pour les VSIG (Vins sans indication géographique), à 100 hectares en AOP de la Dordogne, l’appellation côtes de Duras et l'IGP (Indication géographique protégé) Périgord, et enfin à 80 hectares pour l’IGP Atlantique.

Pour le bassin Charentes-Cognac, la croissance du vignoble serait limitée à 3 398 hectares pour l’AOC Cognac, 1 hectare pour l’AOC Pineau des Charentes, 50 hectares pour l'IGP charentais et 50 hectares pour les VSIG.

Par ailleurs, Les deux instances nationales de l’INAO (comité national AOV, comité national IGP) et celle de FranceAgriMer (conseil spécialisé vin et cidre) ont validé le principe d’élaborer une stratégie nationale de la filière viticole face au changement climatique. Les professionnels ont rappelé les actions déjà effectués en ce sens : études sur le réchauffement climatique et de ses effets sur le vignoble de Cognac et sur ses produits, recherches et expérimentations sur les adaptations possibles et mise en œuvre de mesures d’atténuation et un plan climat dans le vignoble bordelais dont l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la consommation en énergies fossiles et la consommation en eau et de favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière