Imprimer
Commentaires
Subvention

La mise en œuvre de l'aide au stockage est repoussée

Publié le 24/09/2020 - 13:55

Bientôt un triste anniversaire que les vignerons français auraient préféré ne pas souhaiter. Le 18 octobre prochain, cela fera un an que les USA ont mis en place la taxe supplémentaire de 25% pour l’exportation de vins tranquilles français sur leur territoire. L’impact de 300 M€ évalué au départ par la filière se chiffre désormais à 500 M€ d’après la fédération des exportateurs…et difficile d’y voir une sortie, s’est encore désolé Jérôme Despey le 23 septembre, à la sortie du dernier conseil spécialisé France Agrimer. « Un rendez-vous avec le ministre de l’agriculture a été demandé pour début octobre, afin de faire avancer le dossier d’un fond de compensation appuyé par la commission européenne. Ce n’est pas parce que nous vivons une crise sanitaire avec le coronavirus que nous laisserons tomber cette demande, bien au contraire ! Nous attendons des réponses. »

Les modalités de mise en oeuvre de l'aide au stockage se font attendre

Sur l’aide au stockage privé, le budget s’établit à 35 millions d’euros sur des crédits nationaux. S’il n’y a « pas d’ambigüité de l’Etat sur le montant de cette enveloppe », Jérôme Despey a indiqué que des discussions avaient encore lieu pour les modalités de mise en œuvre, avec une validation courant octobre lors du prochain conseil spécialisé.

Cette aide complètera l’appui à la distillation de crise, dont la première enveloppe a permis aux distilleries de retirer 2,6 millions hl du marché, sur un total évoqué de 3M d’hl. Suite aux paiements effectués pour cette première phase, une deuxième phase devrait s’ouvrir en octobre.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière