Imprimer
Commentaires
L’avis de l’avocat

Construction de panneaux solaires en zone agricole : c’est possible !

Selon les articles L 151-11 et suivants et R 151-22 et suivants du Code de l’urbanisme, les constructions permises en zone agricole sont très délimitées. Le Conseil d’État, plus haute juridiction administrative, a eu à statuer sur la possibilité pour un viticulteur de voir apposer des panneaux solaires sur la toiture de ses bâtiments d’exploitation.
Si cet équipement a pour but d’assurer une autosuffisance en énergie, il vise aussi à la revente d’une partie de celle-ci à une société dédiée à cette pratique. Or, dans la mesure où cette démarche ne relève pas, en soi, d’une activité agricole, un voisin de ce viticulteur a cru bon de contester le permis de construire.
Cette personne pensait en effet avoir trouvé là, a priori, l’occasion d’une annulation au motif que cette pose n’est pas totalement consacrée à l’activité agricole. Elle ne peut alors pas être considérée comme une construction nécessaire à l’exploitation, seul critère d’admission d’une construction dans une zone agricole.
Le viticulteur a tout d’abord déposé un permis de construire, mais celui-ci a fait l’objet d’un recours. La cour administrative d’appel de Bordeaux a annulé le permis, puis l’affaire a été portée devant le Conseil d’État.

Permis de construire validé

L’été dernier, le Conseil d’État a rendu une décision satisfaisante pour le viticulteur, validant le permis de construire. Selon lui, « la circonstance que des constructions et installations à usage agricole puissent aussi servir à d’autres activités, notamment de production d’énergie, n’est pas de nature à leur retirer le caractère de constructions ou installations nécessaires à l’exploitation agricole au sens des dispositions de l’article R 151-23 dès lors que ces autres activités ne remettent pas en cause la destination agricole avérée des constructions et installations en cause ».
Le Conseil d’État a donc eu une interprétation relativement souple de la loi, puisque cette juridiction a finalement estimé que la pose de tels panneaux pouvait être considérée comme un prolongement de l’activité agricole.

Article paru dans Viti 449 dVITI 449 février 2020e février 2020

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière