Imprimer
Commentaires
Conduite

Qu'est-ce que l'autoguidage des tracteurs?

Publié le 11/03/2022 - 09:29

Peu connu il y a encore une dizaine d’années en grandes cultures, l’autoguidage a su s’imposer rapidement pour devenir quasiment incontournable sur les tracteurs de plus de 150 chevaux. Et les chiffres montrent que de plus en plus de viticulteurs s’intéressent à cette technologie. Alors, l'autoguidage se diffusera-t-il de manière aussi importante dans les vignes demain ?

Un tracteur qui se conduit tout seul sur le rang, avec une précision de 2 à 3 cm, c’est la promesse faite par l’autoguidage. Futile pour certains, qui jugent qu’un chauffeur doit être en mesure de guider son tracteur avec précision toute la journée, l'autoguidage, bien que critiqué à ses débuts, a très vite su s’imposer en grandes cultures dans de nombreuses cours de ferme. À tel point, qu’aujourd’hui bon nombre de constructeurs proposent de série une prédisposition autoguidage sur de nombreux modèles, souvent de fortes puissances. Et si le schéma se reproduisait en viticulture ?

Pour Nicolas Camus, spécialiste agriculture de précision pour le sud-ouest de la France au sein de CNH industrial, une nuance est pourtant à considérer : « Dans certains grands domaines, les tractoristes n’ont pas leur mot à dire sur les équipements que vont recevoir les nouveaux tracteurs au moment d’un renouvellement. L’autoguidage, qui pour beaucoup est synonyme de confort de conduite, ne sera donc sûrement pas une priorité pour les investisseurs, qui vont sans doute préférer aller vers de la coupure de tronçons, de la modulation de dose, ou de la télémétrie. Ces équipements de viticulture de précision offrent un retour sur investissement souvent plus simple à calculer. L’autoguidage arrivera donc sans doute d’abord dans les structures où la personne qui investit passe du temps sur le tracteur dans les vignes. »

Pourtant, pour Antoine Brissart, chef produit tracteurs pour Fendt, l’autoguidage n'intervient pas seulement sur les questions de confort. « Concrètement, les clients qui sont équipés d’autoguidage nous font des retours très positifs sur les gains de débit de chantier possibles grâce à l’autoguidage. Ainsi, en prétaillage par exemple, il est possible de rouler entre 1 et 2 km/h plus vite, tout en supprimant quasiment les coupures de fils accidentelles. Et dans le cas de travaux avec des outils frontaux et arrière en même temps, le chauffeur peut se concentrer uniquement sur le réglage des deux outils, et ainsi être plus efficace. »

Autant d’atouts, qui font dire à ces deux spécialistes que l’autoguidage devrait rapidement trouver ses marques dans les vignes françaises dans la prochaine décennie. Mais quels choix feront les viticulteurs ? Un autoguidage GPS RTK ou des solutions alternatives, comme le laser de Braun ? Ce dernier souhaite se diriger vers une solution multimarque, dans laquelle il n'y aura nul besoin de capter un signal ou de souscrire à un abonnement.
 

A lire pour en savoir plus sur l'autoguidage sur Viti:

Un autoguidage tactile pour Oria, laser pour Lindner
LASERS / ULTRASONS / PALPEURS: Quelles alternatives au guidage RTK dans les vignes ?
Quel signal GPS choisir pour faire de l’autoguidage des tracteurs vignerons?
Faut-il des vignes "plantées en RTK" pour bénéficier de l'autoguidage?
AUTOGUIDAGE: Prédisposition guidage ou volant électrique pour diriger le tracteur ?
Conduite: Qu'est-ce que l'autoguidage des tracteurs?

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière