Commentaires
Gestion des couverts végétaux

Le Rolojack couche un couvert bien développé

Publié le 04/11/2015 - 16:40

Pendant la journée Tech’Vigne d’Euralis qui s’est tenue fin juin 2015, nous avons observé le rouleau Rolojack de Vitiméca en action sur un couvert d’orge de printemps semé en interrang dans des vignes.
 
Le Rolojack n’est pas une nouveauté sur le marché viticole puisqu’il a été lancé en 2010, mais les images ci-dessous montrent bien son intérêt dans des vignes de plus en plus enherbées. Ce rouleau hacheur est capable de coucher un couvert végétal déjà bien développé, par pincement des tiges, sans les sectionner grâce à ses lames ondulées. La circulation de la sève ainsi interrompue permet de stopper la croissance et réalise une sorte de mulching.

De plus, le système dispose d’un report hydraulique du poids du tracteur sur le rouleau qui permet d'optimiser le suivi du sol et le réglage de la pression au sol suivant la hauteur de l'herbe. Il limite donc les problèmes de tassement du sol.
 

Dans cette vidéo, le semis de l’orge de printemps a été réalisé en mars 2015 à haute densité, entre 150 et 160 kg/ha en plein. La haute densité est importante pour réussir à coucher le couvert. En cas de semis moins dense, les céréales, de part leur richesse en silice, auront un effet ressort et remonteront.
 
Pierre Palmier, référent vigne chez Euralis sur le secteur de Castillon-la-Bataille, explique :

"Pour semer une céréale de printemps, il faudra intervenir entre fin février et mi-avril au plus tard. Mais il est important de semer dans un sol ressuyé. Si on dégrade l’état du sol alors que l’objectif est de l’améliorer cela n’a pas d’intérêt."

"Il vaut mieux intervenir avec le Rolojack au stade épi avec les grains formés, car en intervenant trop tôt, au stade montaison par exemple, la céréale peut se redresser", souligne-t-il.

Améliorer la structure du sol sans travailler

L’orge couché fin juin est laissé dans l’état tout l’été. Il permet de:

  • préserver l’humidité du sol et l’obscurité;
  • protéger les micro-organismes du sol;
  • laisser les micro-organismes remonter en surface et améliorer la structure du sol;
  • limiter les repousse d’adventices.

"Jusqu’à la fin des vendanges, il n’est pas nécessaire de travailler le sol. Les micro-organismes font le travail à notre place", poursuit Pierre Palmier.

"Pendant l’été, les champignons commencent à dégrader les pailles. Après vendanges, les pailles seront quasiment émiettées. Elles pourront donc être incorporées en surface. Inutile de descendre en profondeur, travailler à 5 cm suffit, avant de semer à nouveau."

Répondant à une question d’un viticulteur, Pierre Palmier note que pour le choix d'un couvert en interrang, une vesce peut être trop invasive surtout quand on maintient la plante jusqu’à un stade avancé. Mais on peut envisager en mélange avec une céreale, un pois fourrager facile à contrôler qui restera dans l’interrang.
 
Pour plus d’informations sur le rouleau Rolojack, contactez Gilles Duvin, Vitiméca
www.vitimeca.com - 05 56 76 68 83 - gilles.duvin@orange.fr

Votre avis nous intéresse !

Cet article vous a intéressé? N'hésitez pas à réagir via les commentaires, surtout si vous êtes utilisateur du Rolojack ou d'autres rouleaux qui vous permettent de maîtriser l'enherbement.

En matière de machinisme plus largement, quels sont les sujets que vous aimeriez voir traiter sur mon-viti? Vos témoignages sont les bienvenus!

Consultez aussi tous nos précédents articles sur le thème machinisme.

visuel capture à 21-22 sec STP

Pendant la journée Tech’Vigne d’Euralis qui s’est tenue fin juin 2015, nous avons observé le rouleau Rolojack de Vitiméca en action sur un couvert d’orge de printemps semé en inter-rang dans des vignes.
 
Le Rolojack n’est pas une nouveauté sur le marché viticole puisqu’il a été lancé en 2010, mais les images ci-dessous montrent bien son intérêt dans des vignes de plus en plus enherbées. Ce rouleau hacheur est capable de coucher un couvert végétal déjà bien développé, par pincement des tiges, sans les sectionner grâce à ses lames ondulées. La circulation de la sève ainsi interrompue permet de stopper la croissance et réalisent une sorte de mulching.

De plus, le système dispose d’un report hydraulique du poids du tracteur sur le rouleau qui permet d'optimiser le suivi du sol et le réglage de la pression au sol suivant la hauteur de l'herbe. Il limite donc les problèmes de tassement du sol.

- See more at: http://www.mon-viti.com/content/gestion-des-couverts-vegetaux-le-rolojac...

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière