Commentaires
Préparation à base de plantes

Comment préparer une décoction de prêle contre mildiou de la vigne?

Publié le 26/03/2014 - 16:06

Stimuler les défenses de la vigne grâce à l’emploi d’extraits végétaux : voilà l’objectif des tisanes et décoctions de plantes, mises en lumière par le développement de la biodynamie depuis une dizaine d’années. Une journée technique sur les PNPP (préparations naturelles peu préoccupantes) a ainsi été organisée par la chambre d’agriculture des Pays de la Loire et le Groupement de développement viticole de la Sarthe.
 
Parmi les plantes employée, la prêle. Préparée en décoction, elle renforce les préparations fongiques pour stimuler les défenses de la vigne face au mildiou. Riche en silice, la prêle appliquée après décoction renforce les cellules des feuilles de la vigne pour faire face au mildiou, indique Anne Duval-Chaboussou, conseillère viticulture biologique à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire.

Des expérimentations menées dans la Société de viticulture du Jura montrent ainsi l’intérêt de la prêle pour retarder la maturation des œufs, de 3 à 13 jours d’après les essais menés entre 2011 et 2013. Elle limite également leur potentiel germinatif.

La décoction se fera avec 150 g de prèle sèche dans 15 l d’eau pour un hectare de vigne, ou avec 1 kg de prêle fraîche dans 15 l d’eau pour 1 hectare de vigne également. Les plantes sèches peuvent se trouver auprès de sociétés comme Herbio (bio et biodynamie) ou Phytobrenne. La préparation sera appliquée au débourrement sur le sol, ou associée à l’anti-mildiou, diluée à 10% (pour un pulvé de 150 l, 15l de préparation suffisent). Il faudra éviter son application par temps sec, car la prêle accentue le risque de stress hydrique pour la plante.
 
Précautions à prendre rappelées par Anne Duval-Chaboussou :

  • Eau : éviter l’eau du réseau (chlore) ou du puits si région calcaire. Préférez de l’eau de pluie.
  • pH : entre 6 et 6,5
  • Rédox : entre 50 et 250 mV
  • Mettre le couvercle pour éviter l’évaporation des éléments
  • Maintenir l’ébullition à petit bouillon
    • Décoction : mettre les plantes dans l’eau froide pendant 24h puis monter à 80-90°C et maintenir à petit bouillon pendant 20 à 30 minutes
    • Tisane : monter l’eau à ébullition, arrêter, puis mettre les plantes à infuser quelques minutes
    • Macération : mettre plantes dans l’eau froide
  • Conservation : quelques jours au frigo, ou embouteillage à chaud puis au frais à l’abri de la lumière pour les infusions et décoctions.

Et vous, utilisez-vous des décoctions de prêle pour votre vigne? Quels sont vos conseils?

Pour aller plus loin :
► Association pour la promotion des PNPP AsproPNPP
► Stages d'Éric Petiot
► Livres "Guide pratique de la biodynamie" et "Purin d'ortie & compagnie"

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière