Premium
Commentaires
Virginie Guastella, palliatologue et médecin de la douleur

« De l’importance des plaisirs quotidiens comme le vin dans la vie de nos patients »

Publié le 16/10/2020 - 09:55
Professeure associée en médecine palliative, médecin de la douleur, praticienne hospitalière et cheffe de service du centre de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand, Virginie Guastella a mis en place, en 2014, un « bar à vins » dans son service. DR

Dans l’unité de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand, dirigée par Virginie Guastella, l’amélioration de la qualité de vie des patients passe notamment par la prise en compte de leurs habitudes et de leurs envies. L’une d’entre elles, régulièrement exprimée par les malades, est de pouvoir boire du vin lors des repas. Six ans après sa mise en place, Virginie Guastella revient sur l’histoire et l’intérêt thérapeutique du « bar à vins » de son service.

En 2014, vous avez installé dans le service de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand un « bar à vins ». Le vin a-t-il sa place à...
 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière