Imprimer
Commentaires
Environnement

Phyto dans les eaux : la qualité des rivières s’améliore

Publié le 22/06/2020 - 15:30
Les pesticides qui baissent le plus sont les herbicides. Amskad/AdobeStock

La qualité des eaux progresse vis-à-vis des pesticides. Les derniers résultats diffusés par Ecophyto, datant de 2017, montrent des signes d’amélioration dans presque tous les territoires. La plupart des pesticides quantifiés sont des herbicides ou leurs produits de dégradation.

Entre 2015 et 2017, plus de 25 % des points de mesure dépassent régulièrement le seuil réglementaire de 0,1 microgramme/litre (un tiers des échantillons prélevés à ces points de mesure dépassent le seuil).

A contrario, environ 16 % des points de mesure ne dépassent jamais le seuil de 0,1 microgramme/litre sur la même période. Sur les six bassins que compte le réseau, celui d’Artois-Picardie cumule le plus de points d’eau ne respectant pas les normes.

Autre indicateur qui montre l’amélioration de la qualité des eaux : l’IPCE (indice pesticides dans les cours d’eau). Dans le cadre du suivi du plan Ecophyto, cet indice montre comment évolue la contamination chronique des cours d’eau par les substances composant les produits phytopharmaceutiques. Les derniers résultats dévoilent des signes d’amélioration dans presque tous les territoires. Ainsi, sur la période 2008-2017, la présence de pesticides dans les eaux baisse de 19 % en métropole et de 21 % en outre-mer. Le rapport Ecophyto indique que l’amélioration en métropole est assez nette jusqu’en 2015 puis qu'elle se stabilise. Il précise aussi :

Sur la période 2014-2017, la baisse de l’indice est essentiellement due à une moindre présence de cinq herbicides dans les eaux, dont deux sont interdits d’usage (depuis 2013 pour l’acétochlore et depuis 2017 pour l’aminotriazole ou amitrole). Ces fortes baisses ont compensé les augmentations observées sur d’autres substances comme la pendiméthaline (herbicide utilisé en vigne) ou la cyperméthrine (insecticide utilisé en vigne). De façon générale, l’IPCE “herbicides” est l’indice dont la baisse est la plus nette depuis 2012.

l’IPCE  ou l’indice pesticides dans les cours d’eau s'améliore en France

Dans certains bassins (Artois-Picardie, Loire-Bretagne et Seine-Normandie), l’herbicide atrazine est encore détecté dans les eaux alors que cette substance est interdite depuis 2003.

Quant à l’indice de risque écotoxique des mélanges de pesticides présents dans les eaux de rivière, les échantillons présentent un risque inacceptable très fréquent, surtout en été sur les petites rivières, selon les analyses effectuées entre 2015 et 2017. Près de 25 % des points de mesure de la métropole présentent un risque inacceptable de façon régulière (au moins trois fois sur la période).

Près de 25 % des points de mesure de la métropole présentent un risque inacceptable de façon régulière

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière