Premium
Commentaires
Interview

Levurer pour ne plus sulfiter ?

Publié le 15/11/2019 - 09:00
Pour un meilleur résultat, il est conseillé d’inoculer  les levures de bioprotection  le plus tôt possible, dès  les bacs à vendanges. Photo : Manon Mouly.

Le principe de la bioprotection est de coloniser le milieu avec des levures non «  Saccharomyces  » pour éviter le développement de bactéries indésirables. Si cette technique s’inscrit dans les pratiques alternatives pour l’utilisation du SO2, de nombreuses questions sont encore sans réponse. Stéphane Becquet, agronome et vinificateur à l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab) et Noël Laurens, consultant œnologue à l’Institut coopératif du vin (ICV) donnent leur avis.

La bioprotection est-elle une alternative efficace aux sulfites dans les vins ?

Stéphane Becquet  : Nous avons...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière