Premium
Commentaires
Viticulture

En vigne, le lissage reste indispensable pour le cuivre en Champagne

Publié le 24/09/2019 - 12:07
Pascal Doquet, président de l’Association des champagnes biologiques : « Diminuer les doses de cuivre fait partie de notre philosophie. » (Ci-contre, vigne en fin de campagne). CP :  Doquet

Avant d’annoncer les doses utilisées dans le secteur, Pascal Doquet, président de l’Association des champagnes biologiques, et Olivier Horiot, référent de la commission technique, tiennent à rappeler que tous les viticulteurs utilisent du cuivre, la seule molécule qui ne présente pas de résistance.

« De nombreuses spécialités chimiques contiennent du cuivre, spécifie Olivier Horiot, et à forte concentration. À dose homologuée, certains peuvent pulvériser en deux applications ce que nous, en bio, nous pratiquons durant la saison. En moyenne, par passage, nous dosons à 400 g/ha autour de la...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière