Imprimer
Commentaires
Droit rural

Pourquoi lever l’interdiction d’irriguer les vignes après le 15 août ?

Publié le 06/06/2019 - 09:08

Cet article de Viti Les Enjeux de mai 2019 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

En France, toutes les vignes irrigables servant à l’élaboration de vin de cuve sont soumises à une règle commune : l’irrigation est interdite entre la véraison (et au plus tard le 15 août) et la récolte.

La pertinence agronomique de cette décision inscrite au Code rural est remise en question par de nombreux experts de l’irrigation de la vigne. Alain Deloire, qui est l’un d’entre eux, expose ses arguments : « Dans le cas présent, la réglementation ne tient pas compte de la physiologie de la vigne et des résultats de recherche sur les mouvements d’eau dans les baies. Si tous les mécanismes ne sont pas encore connus, on peut dire que l’irrigation au goutte-à-goutte après la véraison ne peut pas entraîner une dilution des éléments, significativement délétère à la qualité attendue d’un vin donné.
Au préalable, il faut avoir deux limites en tête :
• La taille des baies – et donc le volume maximal en eau qu’elles peuvent contenir – est stable à partir de l’arrêt du chargement en sucres de la baie, qui survient environ 20 à 35 jours après la véraison (ramollissement du fruit). À partir de ce stade, le volume du fruit est stable ou diminue.
• Dans les cas des IGP et des AOC, il y a un rendement maximal à ne pas dépasser.
Maintenant, si l’on se concentre uniquement sur les faits scientifiques, on sait que l’eau est apportée à la baie par deux types de vaisseaux : le xylème et le phloème. À partir de la véraison, la conduction d’eau vers la baie par le xylème est stoppée. L’eau ne peut plus entrer que par le phloème. Si l’eau peut pénétrer, elle peut aussi quitter la baie, ce que l’on observe lorsque la contrainte hydrique est trop forte. La baie se flétrit alors que la quantité de sucres par baie reste identique (mg/baie), d’où l’augmentation de la concentration en sucres (g/l). Dans ces conditions, l’irrigation par goutte-à-goutte de la véraison jusqu’à la maturité phénolique et aromatique peut permettre de maintenir le volume des baies et de préserver les rendements et la qualité. »

Aller vers une irrigation raisonnée après véraison

« Seulement voilà, au cours de la maturation, les vaisseaux de phloème se “bouchent” à leur tour. Inexorablement, avec ou sans irrigation, les baies vont alors perdre de l’eau, voire se flétrir. Avec ce raisonnement simplifié, et dans l’état actuel des connaissances, on peut conclure que l’irrigation de précision après la véraison ne va pas diluer les éléments constitutifs de la baie, estime Alain Deloire. Il faut néanmoins garder en tête, que toutes les baies de raisin n’ont pas le même rythme de croissance sur une grappe. Il y a une asynchronie de développement. Si l’hétérogénéité de développement sur la grappe est importante, certaines baies, qui n’ont pas passé le stade plateau du chargement en sucres, pourront continuer à “profiter” de l’irrigation pour gagner en volume. Comme l’ont montré les équipes de l’Inra de Montpellier, les baies doublent en volume depuis le ramollissement du fruit jusqu’à l’arrêt du chargement en sucres. Tous ces éléments de compréhension du développement de la baie et de sa qualité plaident pour une irrigation raisonnée, de la véraison à la vendange. »

Une règle qui pourrait bouger

Interrogé sur l’interdiction du 15 août, l’INAO par le truchement d’Éric Paul, viticulteur et président du Comité national des IGP, s’est montré honnête sur le sujet : « Les arguments qui ont justifié la décision des législateurs de l’époque nous sont inconnus. Mais rien n’est figé. Les réflexions entamées par l’Inra, l’INAO, FranceAgriMer et l’ensemble des professionnels sur les conséquences du changement climatique sur la viticulture amèneront peut-être à faire évoluer la loi. »


Article paru dans Viti Les Enjeux de mai 2019Viti Les Enjeux mai 2019

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière