Premium
Commentaires
Eau

Petits apports d’eau fréquents ou gros apports peu fréquents lorsque l’on irrigue ses vignes ?

Publié le 04/06/2019 - 10:31
Thibaut Scholasch est  le cofondateur de Fruition Sciences. Pour lui,  une stratégie d’irrigation raisonnée doit être basée  sur des apports le plus espacés possible.

Pour pratiquer une irrigation de précision, le pilotage des apports est aussi important que l’estimation des besoins en eau de la vigne. Des experts de l’irrigation donnent leurs points de vue sur la meilleure stratégie à appliquer.

Faut-il plutôt satisfaire les besoins en eau de la plante en irriguant de manière fractionnée (petits volumes inférieurs à 5 mm appliqués fréquemment) ou cumulée (volumes plus importants supérieurs à 5 mm appliqués moins fréquemment) ?

La réponse la plus couramment entendue est « Ça dépend ! » Et cela dépend, notamment, de la capacité de rétention en eau du sol...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière