Premium
Commentaires
Pentes

« Il faut nous accorder du temps pour limiter le désherbage chimique »

Publié le 23/04/2019 - 15:31
Au domaine Courbis, environ un tiers des surfaces ne sont pas mécanisables à cause des pentes.

« Nous allons tout faire pour limiter le désherbage chimique, mais ça va être compliqué », insiste Dominique Courbis. Les pentes, au domaine Courbis, on connaît. Des fortes, des très fortes et un peu dans tous les sens. Dans cette région de la vallée du Rhône (AOC saint-joseph), l’arrivée des désherbants avait permis de reconquérir des parcelles en coteaux. Il faut maintenant essayer de s’en passer. « Je fais mon possible pour limiter le glyphosate, mais ce n’est pas si facile techniquement », résume Dominique Courbis, qui a commencé la transition en augmentant, petit à petit, la part des sols travaillés : avec un treuil, en 2018, dans les vignes les moins compliquées et avec un chenillard qu’il...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière