Premium
Commentaires
Équipement

L’automatisation du surbouchage à la cire, c’est possible

Publié le 09/11/2018 - 18:33
La première cireuse de bouteilles 100 % automatique, du constructeur Fichet Distribution. Dix de ces machines fonctionnent actuellement chez des clients de la société, pour la plupart vignerons en côte de Nuits ou côtes  de Beaune.

Depuis une dizaine d’années l’automatisation gagne du terrain. Sesol France, ainsi que des constructeurs italiens tels que Tecnel ou Sincera Sistemi, ont mis sur le marché des machines semi-automatiques pour le cachetage à la cire. Le principe ? L’utilisateur positionne la bouteille dans une station de chargement munie d’une pince en acier qui, grâce à un système de contrepoids, renverse la bouteille pour venir la tremper dans un bain de cire, avant de la ramener à sa position initiale. L’utilisateur retire ensuite la bouteille. Le temps de trempage est réglable via un afficheur...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière