Premium
Commentaires
SOL

Quand un captage fait changer les pratiques de désherbage de vignerons de l’Hérault

Publié le 18/04/2018 - 16:07
Gilles Nougalliat fait partie des vignerons de Vacquières (34) ayant arrêté les herbicides. L’enherbement est en place un rang sur deux. Photo : Séverine Favre/Pixel image

Gilles Nougalliat fait partie des vignerons de Vacquières (34) ayant arrêté les herbicides. L’enherbement est en place un rang sur deux. À la saison, deux tracteurs servent au désherbage mécanique ; l’un est attelé avec des interceps à lame bineuse « pour ne pas attaquer le système racinaire des vignes longtemps désherbées », l’autre avec une paire d’interceps et un cadre à dents. Photos : Séverine Favre/Pixel image

Sur le village héraultais de Vacquières, les pratiques viticoles évoluent vers l’arrêt des herbicides. Les changements volontaires impulsés initialement par un problème de...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière