Premium
Commentaires
Métaux lourds

Surveiller le cuivre dans les moûts

Publié le 03/10/2017 - 10:00
Selon les millésimes, les pratiques des viticulteurs, la teneur  en cuivre dans les moûts sera plus ou moins importante. © Licha67/fotolia

Œnofrance propose depuis 2015 sa gamme d’auxiliaire de vinification Diwine®, formulée autour d’un chélateur de métaux lourds et notamment du cuivre. En effet ce métal joue un rôle négatif au cours de plusieurs aspects de la vinification. 

 

Le rôle néfaste du cuivre sur la vinification serait-il sous-estimé ? Les analyses de cuivre dans le moût devraient-elles devenir courantes dans les laboratoires ? C’est le point de vue de Christophe Morge, directeur de la recherche et du développement d’Œnofrance, du groupe Sofralab.

Depuis 2015, pour chaque millésime, la société réalise des analyses de...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière