Premium
Commentaires
Cultures d’interrang

Rediversifier sa flore avec des essences locales

Publié le 28/07/2017 - 17:00
Le couvert naturel de l’interrang est laissé monté à graines. Photos : DR

Les vignerons qui sèment des couverts d’interrang sont toujours plus nombreux. Seulement, les semences sont relativement onéreuses, et leur origine n’est finalement pas très bien tracée. Il est possible de récolter les semences de sa propre vigne, et de les ressemer, et de renforcer ainsi les typicités du terroir.

 

Avec le réchauffement climatique et les agressions météorologiques de plus en plus énergétiques, les sols viticoles ont de plus en plus besoin d’être protégés. Mais ils doivent conserver leurs fonctions viticoles : ne pas concurrencer la vigne, stimuler les fonctions nutritives...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière