Premium
Commentaires
Agroécologie

Mycorhizes en vigne : une symbiose invisible mais essentielle

Publié le 16/12/2016 - 15:53
à l’œil nu, il n’est pas possible de déterminer la présence de mycorhizes sur les radicelles.  Photo : Sophie Trouvelot

Pas toujours facile de savoir ce qui se passe sous la surface du sol. Les mycorhizes, symbioses champignon-racine, jouent un rôle déterminant au vignoble. Échange de nutriments, meilleure tolérance au stress hydrique, maintien du sol font partie des bénéfices avérés de la mycorhization, d’autres effets restent encore à explorer, par exemple sur la qualité du raisin.

La formation de mycorhizes est un phénomène courant dans le monde végétal : 80 % des plantes terrestres, dont la vigne, font des mycorhizes à arbuscules. Une symbiose champignon-racine fréquente, intéressante pour la vigne...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière