Premium
Commentaires
Cépages résistants

Éclairage sur la stratégie de l’Inra, institut public de recherche et obtenteur

Publié le 06/12/2016 - 09:43
Les premières variétés résistantes françaises issues du programme de recherche Inra ResDur sont le fruit de plus de 15 années de travaux. Elles pourraient être commercialisées en 2018. Les variétés suivantes pourraient être disponibles en 2021, si leurs résistances et leurs qualités agronomiques et œnologiques sont jugées suffisantes par l’Inra.  Photos : Inra

L’Inra est au cœur du débat sur les cépages résistants. Institut public de recherche et obtenteur, son rôle est parfois difficile à cerner. Pour toutes les variétés issues des programmes de recherche internes, une stratégie claire est désormais définie.

29952_cepages_resistants_2.jpg Depuis 2011, l’Inra a arrêté sa position quant aux cépages résistant au mildiou et à l’oïdium. L’institut de recherche, en tant qu’obtenteur de nouvelles variétés, a choisi de privilégier la création de variétés à résistances polygéniques pour réduire l’usage des fongicides en viticulture. Les cépages issus des programmes de recherche...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière