Premium
Commentaires
Gestion des Brettanomyces

Le double effet du chitosane

Publié le 18/03/2016 - 16:00
« Un traitement au chitosane combine deux effets : d’une part, un phénomène physique d’adsorption des “Brettanomyces” sur les particules de chitosane et donc de collage des “Brettanomyces”. Un second effet “biologique” a été mis en évidence, avec la formation d’un complexe entre le polymère de chitosane et des composés intra ou extracellulaire de la levure », indique Olivier Pillet de l’IOC. Photo : IOC

L’autorisation de l’emploi du chitosane en œnologie au niveau de l’Union européenne remonte seulement à 2010. Les connaissances sur le mode d’action et les utilisations de ces dérivés de chitine pour lutter contre les « Brettanomyces » progressent.

L’autorisation de l’emploi du chitosane en œnologie est récente : « Le chitosane a été autorisé en 2009 en œnologie par l’OIV, et en 2010 au niveau de l’Union européenne », rappelle Olivier Pillet, de l’IOC, l’Institut œnologique de Champagne. Le chitosane ou plutôt les chitosanes sont des dérivés de chitine, un polymère naturel présent chez les...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière