Premium
Commentaires
Hygiène vinaire

Mieux connaître les affinités entre bretts et matériaux

Publié le 14/03/2016 - 17:10
Biofilms formés par les souches de brettanomyces, à la surface de microplaques. © JM. Herry / UMR AgroParisTech – INRA MICALIS

L’IFV étudie depuis deux ans les phénomènes d’encrassement impliquant des levures d’altération, sur les différents matériaux rencontrés en cuverie. Bilan provisoire, et confirmation : les parties du matériel peu accessibles au nettoyage seraient les principales responsables des contaminations, par des micro-organismes au pouvoir adhérant important.

 

Les risques de contamination du matériel vinicole par des micro-organismes indésirables (levures oxydatives du raisin, brettanomyces…) sont aujourd’hui plus élevés que jamais, notamment en raison des pratiques de récolte et d’élaboration des...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière