Premium
Commentaires
GFV investisseurs

Pour le plaisir du vin

Publié le 04/03/2016 - 11:54
Ludovic Aventin, le fondateur de Terra Hominis, encadré par Sybil et Alexandre. Les deux jeunes futurs vignerons  vont pourvoir s’installer grâce au principe de l’investissement participatif et aux GFV. Photo : Terra Hominis

Les personnes imposables à l’ISF ou désireuses de transmettre du foncier sont les principaux contributeurs des GFV investisseurs. Pourtant des projets comme ceux de Terra Hominis ouvrent le dispositif à des amoureux du vin prêts à échanger une partie de leur épargne contre du « vin de cœur ».

« Mon banquier croyait en mon projet, pourtant ma banque a refusé de m’accompagner. Où trouver des fonds pour m’installer ? questionne Ludovic Aventin, vigneron depuis 2009. En France, l’acteur no 1 du financement est la banque. On oublie que des épargnants souhaitent investir dans l’économie réelle et...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière