Premium
Commentaires
Amendements

Réussir sa fertilisation organique

Publié le 29/02/2016 - 14:50
Les apports de matière organique et de calcaires devront être faits sur un sol bien ressuyé, c’est-à-dire qui s’émiette à la main sans se lisser. Photos : O.Lévêque/Pixel Image

Si une bonne gestion de la fertilisation de la vigne est essentielle, elle n’est pas toujours mise en œuvre. Mieux gérer ses apports de matière organique permet pourtant de renforcer les défenses de la vigne, de réaliser de meilleurs rendements mais aussi d’assurer une meilleure vinification. Les composts jeunes fumiers de bovins et les engrais verts sont à prioriser.

Baisse de rendements, faibles vigueurs et sensibilité accrue aux maladies. « Ces observations sont la conséquence de carences en fertilisation, surtout dans des sols travaillés », introduit Anne Duval Chaboussou, conseillère...

 Cet article est réservé aux abonnés du magazine :
Pas encore abonné ?
Découvrez la richesse de nos contenus : 
nous vous offrons 7 jours de lecture gratuite sur le site. 
Pour en bénéficier gratuitement, inscrivez-vous ici !

 

Je m'inscris 

vtlead415_01_couv_bis.jpg
 
Vous préférez accéder à tous les articles en illimité et recevoir votre magazine chez vous. 
Découvrez nos offres d'abonnement

 

 

Je m'abonne

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière