Imprimer
Commentaires
Val de Loire

Techniloire rappelle les critères de choix du porte-greffe

Publié le 18/04/2019 - 12:51

Techniloire publie un article paru en 2013 et toujours d’actualité pour déterminer les modalités de choix d’un porte-greffe « primordial pour réussir sa plantation » et assurer le développement de la plante, le volume et la qualité de la récolte. Cinq points sont développés par Techniloire. Les critères sont d’abord liés au sol. Pour éviter les chloroses en excès de calcaire actif, il est logique de choisir des porte-greffes les plus résistants à la chlorose. Le viticulteur peut se baser sur l’indice de pouvoir chlorosant. Selon les risques de sécheresse ou d’humidité, le choix des porte-greffes portera sur ceux qui sont plus ou moins tolérants à l’un ou l’autre des conditions stressantes. De même, le choix va dépendre aussi de la profondeur de sol et sa réserve utile en eau (à sol peu profond, porte-greffe vigoureux). Mais d’autres critères entrent en jeu, celui de la production. Le choix d’un porte-greffe plus ou moins vigoureux va dépendre aussi des objectifs de production.

« Dans des sols secs ou à forte teneur en calcaire actif, des porte-greffes de moyenne à forte vigueur sont plus adaptés à une production qualitative associée à une vigueur équilibrée. » précise l’article.

La précocité est un critère aussi important. En situation gélive, les porte-greffes précoces sont à éviter, de même, les porte-greffes tardifs pour éviter les retards de maturité.

Et enfin, le choix de la résistance aux parasites est un critère indispensable.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière