Imprimer
Commentaires
Engrais

Phosphore : des tensions sur les disponibilités 

Publié le 09/05/2022 - 13:50

« Aucune commande d’engrais n’a été annulée pour l’heure », tenait à rassurer mi-avril Maxime Godart, responsable matières premières pour Timac Agro International, indiquant pour autant de réelles tensions sur les disponibilités, notamment le phosphore. « Cela n’est pas lié uniquement à la guerre en Ukraine. Avec la crise de la Covid-19, certains pays avaient déjà choisi de limiter leurs exportations pour privilégier leurs besoins internes, comme la Chine depuis six mois, l’Égypte, puis la Russie, et désormais la Biélorussie avec les sanctions de l’UE sur ses exportations de potasse. Rien n’interdit actuellement de s’approvisionner auprès de la Russie pour les engrais, pays dont provenait jusque-là 20 % du phosphore acheté en Europe, sous forme NP et NPK, et très peu de roche brute, mais il est désormais quasi impossible d’y arriver, en raison des blocages de paiement, de l’acheminement logistique très compliqué et de l’arrêt de couverture par les assurances. »

Pour faire face aux demandes, Timac Agro travaille la diversité de ses sourcing, avec du phosphore venant notamment d’Afrique du Nord, d’Amérique Latine, du Moyen Orient.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière