Imprimer
(2)
Epandage de produits phytosanitaires

Pas à moins de 200 m des écoles ?

Publié le 23/06/2014 - 16:03

Ecoles, crèches, hôpitaux et maisons de retraite : tels sont les lieux qui devraient être concernés par une interdiction d'épandage de produits phytosanitaires à moins de 200 m de distance. Stéphane Le Foll et Ségolène Royal ont indiqué vouloir déposer un amendement à la loi d'avenir en ce sens. La loi d'avenir sera, en effet, examinée en deuxième lecture à l'Assemblée nationale à partir de demain.

Les mesures de protection envisagées autour de ces bâtiments sont variées : haies, buses anti-dérives, dates et horaires d’utilisation des produits, etc. En l’absence de mesure de protection adaptée, une distance minimale d’utilisation sera à respecter, indique le Ministère de l'agriculture. Il n’a jamais été question d’interdire cette utilisation à 200 m des habitations, ce qui concernerait une grande partie de la surface agricole nationale.

Les Vignerons indépendants ont écrit au ministre de l'agriculture pour lui rappeler tous les efforts entrepris par la profession depuis plusieurs années sur ce sujet, notamment dans le cadre du plan Ecophyto. 

Commentaires

Un arrêté du 27 juin 2011 réglemente l'utilisation de phytos en zones publiques,notamment les cours d'écoles, crèches, hôpitaux....Curieux cette focalisation sur les phytos alors que l'on est libre de fumer dans ces zones.Or,fumer tue 70000 personnes par an en France.Est-ce que les buralistes suivent des formations comme Certiphyto pour apprendre à leurs clients comment moins fumer?Or, l'Eta prend en considération le cas de ces buralistes dont le CA diminue et considère comme assassins les professionnels du phytosanitaire.De quoi méditer.

Merci de cet avis et de cette précision. L'arrêté du 27 juin 2011 est consultable en cliquant sur ce lien.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière