Imprimer
Commentaires
Labcom Estim

Mieux évaluer les biostimulants et des SDN

Publié le 07/04/2017 - 14:00

Le 5 avril, a été lancé le Labcom Estim à Angers sur les stimulateurs de plantes dont la vigne. L’objectif est de trouver des méthodes capables d’évaluer de façon optimum les stimulateurs de défense des plantes (SDP) et les biostimulants. Les premiers visent à activer les défenses immunitaires de la plante et à la protéger des maladies et des ravageurs. Les seconds sont destinés à améliorer la croissance ou la résistance aux stress environnementaux ou les deux. A terme, les star up et les firmes phytosanitaires pourront s’approprier ces méthodes pour développer et commercialiser leurs produits. Philippe Grappin directeur du labcom Estim espère que ces outils  permettront aussi de sélectionner des variétés qui répondront  à des intrants « moins invasifs» pour l’environnement.  En plus de la vigne, la tomate est la seconde plante étudiée.

Le partenariat entre l’IRHS (Institut de recherche en horticulture et semences d’Angers) et quatre de ses laboratoires d’une part et la station expérimentale de recherche et de R&D Arexhor Pays de la Loire d’autre part a été rendu possible grâce à l’appel à projet sur les labcom. 

Ce concept a été imaginé pour mieux transférer la R&D des laboratoires de recherche académique vers les petites entreprises. Suite à un appel à projet, Estim a donc été crée suite à l’avis favorable de l’Agence nationale de recherche. Cette dernière apporte un financement de 300 000 euros sur trois ans au laboratoire académique. Le Labcom doit au-delà de ce délai être autonome financièrement. Du personnel est détaché des deux structures pour développer la recherche.   

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière