Imprimer
Commentaires
Australie

L’irrigation de la vigne peut-elle pallier les recharges hivernales ?

Publié le 08/02/2019 - 14:48

En Australie, l’une des conséquences du changement climatique est la réduction de la pluviométrie durant la période de repos végétatif de la vigne. Pour compenser cette sécheresse hivernale, les chercheurs se sont interrogés sur l’efficacité de l’irrigation. Depuis trois ans, des morceaux de rangs de parcelles expérimentales sont donc placées dans des conditions de manque d’eau. Mises sous abri, les chercheurs ont essayé différentes combinaisons d’asperseurs et d’irrigation par goutteurs en hiver, puis ont comparé les résultats avec un site de contrôle laissé ouvert aux éléments météorologiques.

Arroseurs et goutteurs mis en marche durant la saison hivernale montrent des résultats proches des conditions naturelles « normales » sans manque de pluie. En revanche, l’arrosage à partir du printemps suite à une sécheresse hivernale donnent des résultats de rendement et de qualité moins bons que le témoin.

Pour les chercheurs, « au lieu de simplement ajouter de l'eau à la fin de l'hiver, il faut trouver un moyen d'évaluer les besoins en eau tout au long de l'hiver, puis de les satisfaire. »

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière