Imprimer
Commentaires
Droits de plantation de vignes

Le Copa-Cogeca salue l'orientation de l'UE

Publié le 10/04/2015 - 14:52

La Commission européenne a publié le 8 avril ses nouvelles règles en matière de plantation de vignes. Sont ainsi autorisés l’expansion annuelle de 1% de la surface viticole dans l'Union européenne, avec le droit pour les États d'appliquer des restrictions au niveau national ou régional ou encore selon les régions bénéficiant ou non d'une indication géographique protégée.

Ce nouveau régime s'appliquera à compter du 1er janvier 2016 et se substituera au régime transitoire des droits de plantation.
 
Par un communiqué de presse, le Copa-Cogeca salue l'orientation générale du nouveau régime européen d'autorisations pour les plantations de vignes et demandent le maintien des mesures de soutien actuelles après 2018 afin d'améliorer la compétitivité.
 
Thierry Coste, président du groupe de travail « Vin » du Copa-Cogeca, a déclaré :

Le nouveau régime, qui doit entrer en vigueur au premier janvier 2016, est un grand pas en avant comparé à la décision politique prise en 2008. Nous nous réjouissons du fait que l’on ait reconnu l’importance d’un cadre réglementaire unique pour l'ensemble des Etats membres et pour tous les types de vin. La nouvelle législation s'inscrit dans le droit fil des conclusions du groupe  de haut niveau sur les plantations de vignes. L'UE est le premier exportateur de vin au monde (9 milliards d’euros en 2013). Les nouvelles règles permettront au secteur de continuer à croître tout en reconnaissant l'importance de protéger les vins portant une indication géographique contre la fraude et l'imitation.

 

Un étude extérieure portant sur la compétitivité du secteur viticole souligne que les programmes de soutien dans l'organisation commune de marché unique (OMC), tels que les mesures promotionnelles et de restructuration, ont fortement amélioré les performances du secteur. Nous demandons dès lors que ces mesures soient maintenues après 2018, a-t-il ajouté.

 
Pekka Pesonen, Secrétaire général du Copa-Cogeca, a souligné :

Un autre facteur important visant à accroître la compétitivité du secteur est le système européen des indications géographiques (IG) qui protège nos produits de qualité contre les imitations. Pour améliorer les performances du secteur, il est essentiel de garantir que le système des IG soit mieux reconnu et protégé lors des prochaines négociations commerciales, par exemple entre les Etats-Unis et l'UE, entre l’ UE et le Japon, ainsi qu'entre l'UE et la Chine.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière