Imprimer
Commentaires
Agroécologie

Le biocontrôle au banc d’essai

Publié le 12/03/2021 - 11:55

Avec le projet Bee (biocontrôle et équilibre de l’écosystème vigne), l’IFV et ses partenaires testent depuis 2018 l’intégration des produits de biocontrôle en viticulture sur cinq sites en France : Cognac, St-Estèphe (33), Chinon (37), Nîmes (30) et Wintzenheim (68). La méthode ? Placer les vignes dans des meilleures conditions possibles (sol, nutrition, prophylaxie…) et favoriser la lutte biologique par conservation, avant de recourir aux produits de biocontrôle, au soufre et cuivre. Un premier bilan des deux sites de Nouvelle-Aquitaine a été dévoilé à l’occasion du dernier Vinitech.

Après trois campagnes, il ressort que les stratégies mises en place n’ont pas généré d’augmentation du nombre de passages.

Une baisse de l’IFT hors biocontrôle de 50 % a été constaté par rapport à la référence, avec, en contrepartie, une augmentation de l’IFT biocontrôle et total.

`En fonction des années, la stratégie biocontrôle a entraîné une bonne maîtrise des bioagresseurs (2019) ou une perte de récolte parfois élevée (en 2018 sur les deux sites, en 2020 en Bordelais).

En moyenne, les expérimentateurs ont noté un rendement en baisse de 20 à 30 % par rapport à la référence. Mais ces trois années ont permis de faire évoluer et de valider les règles de décision, avec de meilleurs résultats au fil du temps. Les essais vont continuer jusqu’à 2023. L’impact sur la qualité des vins et eaux-de-vie sera aussi analysé.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière