Imprimer
Commentaires
Projet de jeunes vignerons

Le Beaujolais à l'honneur du concours vignerons et terroirs d’avenir

Publié le 13/05/2016 - 17:35

La première édition du Concours Vignerons et Terroirs d’Avenir, initié par AdVini avec le soutien de SupAgro Fondation, et la participation des élèves ingénieurs et des enseignants de l’Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du vin de Montpellier SupAgro, a dépassé les attentes des organisateurs avec une cinquantaine de dossiers de candidature.

Le Concours Vignerons et Terroirs d’Avenir, destiné à soutenir l’installation de jeunes vignerons talentueux sur des terroirs prometteurs, est doté d’un premier prix de 50 000 € et de sept jours d’accompagnement par les membres du Jury et du Comité Exécutif d’AdVini sur deux ans, et d’un second prix de 30 000€ et de trois jours d’accompagnement.

Pour cette première édition, les sept finalistes se sont retrouvés au Mas Neuf, propriété viticole qui abrite l’Ecole des Vins AdVini, les 10 et 11 mars 2016 pour rencontrer les membres du jury réunis autour d’Antoine Leccia, Président du Directoire AdVini.

Redorer l'image du Beaujolais

A l’issue des présentations, Frédéric Berne, jeune vigneron installé depuis le millésime 2014 au Château des Vergers, au coeur du vignoble du Beaujolais, a été déclaré vainqueur à l’unanimité. Un véritable projet de vie vigneronne dans un contexte régional difficile mais à fort potentiel qualitatif qu’il entend bien mettre en avant sur les plus belles tables de France et du Monde pour en redorer l’image.


En Beaujolais, nous avons un beau challenge, celui de redorer l’image de notre région, montrer qu’il y a des vins de qualité, produits sur de très grands terroirs et un somptueux patrimoine, a déclaré Frédéric Berne, le vainqueur, qui compte bien donner le maximum pour le faire reconnaitre.

Un vignoble oublié en zone de montagne


En ce qui concerne le deuxième prix, le jury a été séduit par une idée originale de réhabilitation d’un vignoble oublié en zone de montagne : Le Domaine des Hauts Lieux, neufs siècles de tradition viticole, qui n’a pas survécu à la crise du phylloxera.

Deux passionnés de vignobles d’altitude, Mickaël Olivon et Pierre Fonteneau, ont présenté leur projet de reprise de l’exploitation.

Ce projet mérite d’être soutenu, mais le jury a jugé prématuré de lui attribuer dès à présent les fonds prévus au Concours. Il a été décidé de reconduire le projet des néo-vignerons dans les sept finalistes de la prochaine édition qui sera donc dotée d’un premier prix et de deux seconds.

Les prix seront remis aux candidats le 9 juin prochain au Club Français du Vin, 44 rue de Vivienne à Paris.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière