Imprimer
Commentaires
Biodiversité

La LPO et Chambres d’agriculture lancent « Des Terres et des Ailes »

Publié le 15/10/2018 - 18:04

« Des Terres et des Ailes » est un nouveau programme lancé par la LPO, avec le soutien de Chambres d’agriculture France, dont l’ambition est de « réinstaurer la biodiversité dans les campagnes ».

Résultat de recherche d'images pour "des terres et des ailes lpo"A travers ce programme, la volonté est de mobiliser le plus grand nombre d’agriculteurs et de les accompagner dans la reconquête de la biodiversité. Pour Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO, « il n’est plus temps de stigmatiser les agriculteurs, il faut leur donner les moyens d’agir. C’est là où la biodiversité a le plus régressé qu’il faut mettre les moyens, ensemble, pour lui permettre une renaissance. Aujourd’hui, plus que jamais, chaque geste compte, petit ou grand. »

Pour Pascal Ferey, vice-président des Chambres d’agriculture, « la diminution des populations d’oiseaux doit nous inquiéter car cette présence joue un rôle primordial dans les grands équilibres de la biodiversité faunistique. Notre objectif commun avec les Chambres d’agriculture, les agriculteurs et la LPO est d’assurer un milieu agricole et rural riche de nos activités de production et protecteur de la biodiversité ».

Delphine et Benoit Vinet, du Domaine viticole Emile Grelier (Gironde) labellisé Refuge LPO, témoignent :

« Depuis plusieurs années, notre attention se concentre à replacer la vigne au cœur d’un éco-système pour agir avec la nature. Le bio n’est pas une finalité en soi. Il est impératif de recréer une diversité faunistique pour rétablir les équilibres et interagir avec notre environnement. A titre d’exemple, nous avons souhaité recréer du relief dans notre domaine en plantant des centaines d’arbres et de haies au cœur et autour du vignoble. Nous avons eu ainsi le plaisir de voir revenir des insectes, des oiseaux et des chauve-souris, qui autorégulent des ravageurs des vignes. »

De 2005 à 2010, la LPO a mené le programme « Agriculture et biodiversité », afin que les agriculteurs agissent sur leur ferme en faveur de la protection des espèces et des lieux qui les accueillent. Pour cela, l’association s’est associée à 3 réseaux d’agriculteurs : FARRE pour la partie « Agriculture raisonnée », FNAB pour développer l’agriculture biologique et FNCIVAM pour l’agriculture durable. Outre la réalisation de diagnostics environnementaux, la LPO préconisait des mesures à mettre en place pour renforcer la biodiversité, validées par les exploitants. En parallèle, des formations étaient disponibles.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière