Imprimer
Commentaires
IFV

Des résultats encourageants pour l'agroforesterie dans les vignes

Publié le 25/03/2019 - 13:48

L'IFV Sud-Ouest a mené une étude sur l'agroforesterie appliquée à la viticulture. Deux vignobles agroforestiers l’un en Gironde l’autre en Gascogne, ont permis de réaliser cette étude portant notamment sur la concurrence possible entre les espèces.

Le premier est composé d’une parcelle de 3,5 hectares, plantée en 2002 à 6600 pieds/ha avec du Merlot. En 2009, des arbres fruitiers ont été plantés sur 2 rangs à la place de pieds manquants. 
Le second vignoble, situé à Lagardère (32) est constitué d’une parcelle de 2,2 hectares de Sauvignon Gris planté en 2008 à 4000 pieds/ha. Trois rangs d’arbres ont été plantés la même année avec les espèces Sorbus domestica (cormier), Sorbus pyralis (alisier terminal) et Pyrus pyraster (poirier sauvage). La distance entre la ligne d’arbres et la vigne est de 3,50 m (photo d’en tête).

Quels résultats?

Dans le cas de ce vignoble agroforestier, aucune concurrence directe n’a pu être mise en évidence entre les arbres et les vignes. Au bout de 8 ans, le développement des arbres n’a pas d’impact négatif sur la production de la vigne.
Même conclusion pour le second vignoble. 

Sur la biodiversité, l'étude n'a pas permis d'aboutir à des résultats significatifs. 

Un impact significatif de la présence des arbres sur la distribution des vers de terre a été mis en évidence. Davantage de vers de terre de type anécique et endogé ont été retrouvés sur la ligne d’arbres.

Toute l'étude en ligne via ce lien

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière