Imprimer
Commentaires
Climat

Comment limiter les risques liés au gel ? Une synthèse ATV 49 à lire

Publié le 01/04/2020 - 13:02

Difficilement prévisible et souvent localisé, le gel peut impacter les rendements et la conduite de la vigne. L'ATV 49 propose, dans un document de synthèse, des techniques pour limiter les risques.

Les méthodes de lutte sont détaillées avec, pour chacune, les avantages et les inconvénients. Exemple avec l'aspersion.

Principe : l’eau projetée forme une couche protectrice de glace autour des bourgeons. Ces derniers peuvent ainsi supporter des températures extérieures allant jusqu’à -7 °C.

Méthode : des asperseurs sont disposés tous les 15 à 20 m. De l’eau est vaporisée à très faible débit sur la vigne (1,5 à 2,5 mm/h). L’aspersion doit se faire dès que la gelée s’installe et continuellement jusqu’à ce que les températures soient remontées bien au-dessus du point de congélation.

Coût : 8000 à 14 000 €/ha pour l’installation, 100-300 €/ha pour le fonctionnement et maintenance.

Les "plus"

  • Utilisable pour du gel d’advection ou de gelées blanches.
  • Bien réalisée, c’est la méthode la plus fiable et la plus efficace.

Les "moins"

  • Bon réglage indispensable ! Si l’arrêt est trop précoce, les bourgeons vont geler. La couche de glace, en fondant, utilise de l’énergie et abaisse la température des bourgeons.
  • Consommation d’eau importante : environ 40 m3 /h/ha.
  • Être en conformité avec la loi sur l’eau.
     

Retrouvez tous nos articles sur le gel en entrant dans la barre de recherche du site www.mon-viti.com, les mots "gel" ou "aléa climatique".

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière