Imprimer
Commentaires
Rupture

Une communication sur l'AOC Champagne pour soutenir les ventes des vignerons

Publié le 20/04/2018 - 15:56

Le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne souhaitait une communication sur l'appellation champagne que l'interprofession ne se décidait pas à mettre en oeuvre. Maxime Toubart, président du SGV Champagne, avait donc annoncé en 2017 son intention de lancer ce projet d’envergure. C’est aujourd’hui chose faite. À l’occasion de l’Assemblée Générale 2018, le président du syndicat a présenté la stratégie de déploiement de cette campagne aux adhérents

Ces décennies sans communication sur notre appellation finissent par peser sur les ventes de champagne en France. Elles pèsent aussi sur le renouvellement des consommateurs. Je suis convaincu qu’une communication sur notre appellation est aujourd’hui une nécessité, un levier indispensable pour préparer l’avenir. 

Quelle cible? 

Cette campagne a pour objectif principal de rajeunir la clientèle, ciblant ainsi les millenials français, de 25 à 45 ans. 

La stratégie imaginée par le SGV est de « desexceptionnaliser » les moments de partage du champagne tout en consommant un produit d’exception. Toute la complexité de ce projet réside dans ce subtile équilibre. La signature de la campagne a donc été réfléchie en ce sens: «Le Champagne, réservé à toutes les occasions».


La campagne débutera à l’été 2018 avec un affichage dans les plus grandes villes de France, des insertions publicitaires dans la presse et des actions menées sur les réseaux sociaux. D’autres évènements sont également prévus. Les visuels sont encore en cours de conception et seront dévoilés cet été.

Un livre permettra également de révéler de nouveaux usages de consommation de champagne en l’associant à des recettes imaginées par des chefs et romancées par Antoine Gerbelle et Sébastien Demorand.


Tension avec l'interprofession


Enfin, Maxime Toubart qui s'est félicité du nouveau record du chiffre d’affaires de la Champagne  a rappelé le contexte de baisse de commercialisation par les vignerons et le risque de remise en cause à terme des équilibres interprofessionnels. C’est pourquoi il a lancé un message fort en liant l’issue des négociations au maintien du partage de la valeur ajoutée en lien avec les prix de vente des bouteilles par les négociants.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière