Imprimer
Commentaires
Partenariat

Un rapprochement progressif entre les caves de Pfaffenheim et Wolfberger

Publié le 13/04/2022 - 09:00

La Cave de Pfaffenheim devient partenaire privilégié de Wolfberger, en rapprochant ses outils de production, pour réaliser des économies d’échelle, notamment sur l’achat des matières sèches, dont les coûts flambent. Aucun partenariat n’est pour l’heure envisagé au niveau de la gouvernance, ni sur le plan commercial.

L’information circulait dans le vignoble et sur les réseaux sociaux : la Cave de Pfaffenheim, 11emetteur en marché de vins d’Alsace, avec 15 000 hl, et Wolfberger, premier metteur en marché avec 80 000 hl, ont entamé des pourparlers pour un rapprochement entre les deux structures. « Il n’est pas question de fusion-absorption », assurent Hervé Schwendenmann, président de Wolfberger, et Anne Simon, présidente de la Cave de Pfaffenheim, qui envisagent plutôt un simple partenariat privilégié, pour un rapprochement progressif et à pas mesurés.

Le principe de ce rapprochement a été acté du côté de Wolfberger, lors de son assemblée générale. Du côté de la Cave de Pfaffenheim, une réunion d’information avec les adhérents s'est tenue fin janvier sur cette orientation de destinée, dans laquelle Wolfberger deviendrait le partenaire privilégié de la cave. Rien d’officiel donc à ce stade, d’autant que parmi certains adhérents de la Cave de Pfaffenheim, l’information est accueillie avec circonspection. Plusieurs motivations sont à l’origine de ce rapprochement, qui avait déjà pris forme avec le conditionnement des crémants d’Alsace, précisent les deux dirigeants.

Concrètement, il concerne principalement les appareils de production : « Nous allons conditionner les vins pour la Cave de Pfaffenheim. Et lorsque nous achèterons du vrac, la priorité de nos achats sera donnée à la Cave de Pfaffenheim, explique Hervé Schwendenmann. Le but est de mutualiser au maximum nos outils de production. » Aucune compression de personnel n’est à l’ordre du jour, l’ensemble des salariés reste donc en poste dans l’une ou l’autre des structures. Et la ligne de conditionnement à Pfaffenheim, qui date de 2017, reste en service, indique Anne Simon. « Notre motivation est guidée par la flambée du coût des matières sèches. Nous en diminuerons l’impact en groupant nos achats », ajoute la présidente.

Côté activité commerciale, les deux entités restent parfaitement distinctes. La Cave de Pfaffenheim conserve ses marques Pfaff, Dopff & Irion, Château de Riquewihr, Clos Château d’Isenbourg. « Les entreprises gardent leurs positions. Les circuits commerciaux resteront distincts, assure Hervé Schwendenmann, qui complète : Il n’y aura pas de disparition des marques, d’autant que nos deux entreprises font très peu de marques de distributeur, cela simplifie nos discussions. »

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière