Imprimer
Commentaires
Viticulture

Mesures de lutte contre la Flavescence dorée

Publié le 09/10/2019 - 10:35

Les premiers résultats sur les risques d'émergence et de propagation de la flavescence dorée dans le cadre du projet Co-act mené par l’INRA et les principaux acteurs de la lutte contre la maladie (GDON, FREDON, viticulteurs, organismes techniques viticoles, administration) ont été rendue publique sur le site du Plan de dépérissement de la vigne.


Actions

Comme vous avez pu le lire dans votre Viti du mois de septembre 2019, le projet Co-act se décline en 3 actions :  évaluer les risques d’émergence et de propagation de la maladie et se doter d’outils pour les prévenir ; comprendre puis tenter d’exploiter les différences de sensibilités des cépages ; identifier les verrous et les opportunités pour une prise en charge collective de la flavescence dorée.

Les expérimentations au terrain sont menées principalement sur le Bordelais et la Bourgogne. L'équipe de recherche Co-Act a confirmé que dans les zones contaminées, les vignes non cultivées présentes dans l’environnement des vignobles peuvent constituer des réservoirs de flavescence dorée et limiter fortement l’efficacité des mesures de lutte.

Le travail sur les cépages a permis de déterminer la sensibilité plus ou moins forte à la maladie. On sait désormais grâce à ce projet Co-act que le cabernet sauvignon est extrêmement sensible, le cabernet franc moyennement, et la magdeleine et le merlot moins sensibles.




Résultats en ligne via ce lien et également en détails sur ce lien

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière